Le temple de Borobudur
  

Le temple de Borobudur

Borobudur, Indonésie le 20/07/2012

 

Borobudur

Borobudur

Le temple de Borobudur, situé à une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta et qui serait le plus grand temple bouddhiste existant, fut construit au 9e siècle, peu de temps avant que le bouddhisme ne décline dans la région. Il ne sera utilisé que quelques décennies, avant d’être abandonné et oublié, recouvert par la cendre volcanique au fil du temps et des éruptions du Merapi.

Ce n’est qu’en 1814, à l’époque où les Pays-Bas dominaient la région, que le gouverneur local redécouvrit le temple et initia  des travaux de restauration qui permirent à l’édifice de retrouver sa splendeur, presque mille ans après son abandon.

 

Borobudur

 

En 2010, une nouvelle violente éruption du Merapi recouvrit toute la région de cendre, provoquant de nombreuses catastrophes humaines et matérielles, et mettant à nouveau en péril l’édifice restauré. L’acidité des cendres associée aux fortes pluies de la région risquant de ronger la pierre et ses délicates sculptures, mais surtout d’attaquer la structure métallique interne et de boucher le système de drainage, deux éléments centraux de la restauration du temple, qui en garantissent la stabilité.

C’est grâce à l’effort conjoint de spécialistes dépêchés par l’UNESCO et de tous les villageois, pourtant souvent meurtris dans leur propre famille, que le temple a pu être une nouvelle fois sauvé. C’est un véritable travail de fourmis, effectué par des gens munis d’une ramassoire et d’une balayette, qui vient à peine de s’achever et qui a permis de nettoyer toute la cendre accumulée. Bien que musulmans, les habitants de Borobudur sont très fiers de leur temple et y sont extrêmement attachés.

 

Borobudur

 

Ayant encore en tête les splendeurs du site d’Angkor, visité il y a déjà quatre ans, ce n’est pas sans émotion que nous nous apprêtons à visiter Borobodur, autre site majeur de l’Asie du Sud-Est. Et nous ne serons pas déçus ! A peine arrivons-nous sur le site que la magie s’exerce. Ce temple aux dimensions parfaites, entouré de verdure et de montagnes dégage un sentiment de paix et de quiétude émouvant. Les différents niveaux, qui se parcourent en en effectuant le tour dans le sens des aiguilles d’une montre, symbolisent les étapes principales de la vie du Buddha, qui sont représentées au moyens de bas-reliefs.

 

Borobudur
 
Borobudur
 
Borobudur

 

Le niveau inférieur présente la période dominée par les désirs et les plaisirs terrestres, suivie par la période du détachement, de la méditation et de l’accession à la sagesse, avant l’atteinte du Nirvana, le cinquième et dernier niveau. Avec un tout petit peu d’imagination, nous voyons les moines vêtus de safran, il y a des siècles en arrière, parcourant ce chemin qui totalise cinq kilomètres en récitant des mantras.

 

Borobudur

 

L’ambiance du petit matin aidant, nous avons vraiment l’impression de vivre un moment privilégié, suspendu dans le temps. La météo n’est pas avec nous et les couleurs auraient pu être plus belles encore, mais nous n’en avons cure, c’était parfait !
 
Borobudur
 
Borobudur

 

Commentaires

 Daniel & Michèle
comme tout celà est bien dit! Et que de belles photos! Bravo! A quand la suite?...
Mille bisous
 Anne-Monique
Heureuse de retrouver votre récit après vacances et inaccessibilité au blog (?) j'en ai pris plein les yeux ce soir ! bientôt les retrouvailles ! Mille bisous



Autres récits de voyage

Autres Recits en Indonésie